12 décembre 2018

 

Depuis quelques années, le drone figure parmi les objets connectés les plus populaires en France. Commencez à piloter un drone dans un endroit public et vous verrez rapidement accourir des curieux impressionnés de voir cet engin tourner en l’air, réaliser des figures acrobatiques ou réaliser de superbes photos. Toutefois, il est utile de rappeler que l’utilisation de ces engins volants doit répondre à quelques règles de base.

> Les 10 règles principales

  1. On ne survole pas des personnes ! Les hélices du drone sont dangereuses et peuvent blesser !
  2. On respecte la hauteur de vol maximum. Elle est de 150 mètres et ce même si votre drone peut voler jusqu’à 300 mètres de hauteur...
  3. On ne vole jamais de nuit et on garde toujours son drone en vue.
  4. On ne fait pas voler son drone en ville.
  5. On ne pilote pas son drone à proximité d’aéroports ou d’aérodromes, plus généralement, on ne survole pas de lieu destiné à l’aviation.
  6. On ne survole pas les sites sensibles ou protégés (base militaire, centrale nucléaire, répartiteur électrique, voie ferrée...).
  7. On respecte la vie privée des autres, c’est valable pour les drones caméra même lorsque vous êtes dans votre jardin, pensez à vos voisins !
  8. Il est interdit de diffuser vos prises de vue sans l’accord des personnes qui apparaissent dessus.
  9. On s’informe sur les assurances existantes en cas de dommages causés par notre drone.
  10. En cas de doute on se renseigne, tout est sur le site du Ministère de l’écologie et du développement durable.

Respectez les autres, soyez civique et responsable et l’on pourra encore s’amuser de nombreuses années avec ces jouets connectés.

Attention ! La réglementation des drones va évoluer en 2018. A partir de juillet, une législation va s’appliquer, à savoir la nécessité de devoir déclarer des drones dont le poids dépasse 800 grammes. Ces drones «lourds» devront être équipés de signaux.